Haro sur la rivières  2003

Une des quatre sculptures. Réalisation en duo avec Dominique Roy.

Une des quatre sculptures. Réalisation en duo avec Dominique Roy.

Haro sur la rivière 2002 - 2003

Oeuvre publique présentée sur la rivière St-Maurice au Québec, à la Galerie d'art R3 Trois-Rivières http://www.uqtr.ca/arts2/galerieR3/ et Musée Lachine à Montréal http://museesmontreal.org/fr/musees/musee-de-lachine.  Environ 28 000 bouteilles d’eau vides pour réaliser quatre sculptures flottantes représentant des billes de bois aussi nommées « pitounes ».  Réalisé avec Dominique Roy.  Chacune des sculptures mesure, 6 m de longueur par 1,6 m de diamètre. « Haro sur la rivière » célébrait l’arrêt du flottage du bois et l’amélioration de la qualité de l’eau et de la vie sur les rives de la St-Maurice. Cette co-réalisation avec la population a mobilisé nos énergies pendant une année complète, de 2002 à 2003.  Les gens de la Mauricie ont été sollicités pour une cueillette de plus de 28 000 bouteilles d’eau vides. Les quatre sculptures représentant des billes de bois, ont flotté sur la rivière en quatre endroits différents pendant trois semaines.  Après la période de flottage sur la rivière, une benne de récupération est venue les cueillir. Le cycle de vie d’un matériau, momentanément détourné de son destin, a contribué à faire de « Haro sur la rivière » une œuvre engagée et éphémère.

Vidéo : https://vimeo.com/83936088

  • Public and participative artwork and exhibitions on St-Maurice river Québec,  to Galerie d'art R3 Trois-Rivières http://www.uqtr.ca/arts2/galerieR3/ and Musée Lachine à Montréal http://museesmontreal.org/fr/musees/musee-de-lachine. About 28 000 empty water bottles to achieve four floating sculptures representing logs. Realized with Dominique Roy. Each of the sculptures is, 6 m long x 1.6 m diameter. "Haro on the river" celebrated the stop of the Driftwood for firewood and the improvement of the quality of water and life on the shores of the St-Maurice river. This co-produced with the population mobilized our energies from 2002 to 2003.  People from the Mauricie were requested to picking empty water bottles. The four sculptures represented logs floated on the River in four different places during three weeks.  After this period on the River, a dumpster of recovery came to pick them up. The life cycle of a material, momentarily diverted from his fate, has helped make "Haro on the river" a committed and ephemeral work.