PUBLICATIONS

2017. LA PERFORMANCE COMME ESPACE DE RENCONTRES

TROISIÈME ÉDITION SOCLES, PAROLES ET EXPRESSIONS

Le thème de cette 3e édition «La performance comme espace de rencontres» était, «Socle, parole et expressions». Le socle, ce piédestal pour présenter le travail des artistes sert aussi à officialiser une position que l’on prend socialement. Il devient alors le symbole d’une valeur partagée sur laquelle un individu peut s’appuyer pour édi er une position, valoriser ce qu’il porte.
Quatre artistes ou duo d’artistes ont accepté mon invitation et participé à cette soirée qui s’est déroulée à la Galerie R3 de l’UQTR, devant plus d’une soixantaine de spectateurs. Ces scènes visuelles, tableaux vivants, où le temps, les spectateurs et l’état de leur présence doivent se combiner pour une émission/ réception sensible aux subtilités des actions des artistes, m’émeuvent à chaque fois. 

2015. LA PERFORMANCE COMME ESPACE DE RENCONTRES

DEUXIÈME ÉDITION DÉPLACEMENTS

«La performance comme espace de rencontres», est né d’une volonté de rassembler artistes et futurs artistes, le grand public et la communauté trifluvienne, autour de ce médium artistique. En tant que commissaire et instigatrice de cet événement pour une deuxième édition, j’ai invité 4 artistes à réfléchir aux réalités de notre époque en regard des déplacements rapides, de l’accèssibilité aux voyages, de la mutation de populations et des possibilités de présences virtuelles. La réflexion pouvait aussi s’étendre aux notions de déplacements des valeurs, de sens et d’usages, dans nos sociétés. C’est d’abord par des conférences à la Galerie R3 que Sylvette Babin, Massimo Guerrera et Vessna Perunovich, ont présenté leur recherche respective et échangé avec étudiants et professeurs. Plus tard, à l’Atelier Silex, s’ajoutait Emmanuelle Hoarau, artiste de la relève, pour compléter le programme de la soirée de «l’art de l’action». 


2015. DÉPLACEMENT(S)

INTER, ART ACTUEL 121
 

Soirées de performances avec artistes invités. A déjà eu lieu 3 soirée sous ce même titre. Deux articles publiés dans la revue Inter Art Actuel, et deux plaquettes ont été éditées sur deux des trois évènements qui ont eu lieu à l'Atelier Silex et à la Galerie R3 de l'UQTR en 2014, 2015 et 2017.

2014. LA PERFORMANCE COMME ESPACE DE RENCONTRE

INTER, ART ACTUEL 117
 

Soirées de performances avec artistes invités. A déjà eu lieu 3 soirée sous ce même titre. Deux articles publiés dans la revue Inter Art Actuel, et deux plaquettes ont été éditées sur deux des trois évènements qui ont eu lieu à l'Atelier Silex et à la Galerie R3 de l'UQTR en 2014, 2015 et 2017.

2009. RAFRAÎCHIR L’IDÉE DU MONDE 

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA FACULTÉ DES ÉTUDES SUPÉRIEURES DE L'UNIVERSITÉ LAVAL DANS LE CADRE DU PROGRAMME DE MAÎTRISE EN ARTS VISUELS POUR L'OBTENTION DU GRADE DE MAÎTRE ÈS ARTS

Comme artiste investie de préoccupations environnementales, je considère les rapports entre ART-NATURE-CULTURE intimement liés. La NATURE est présente DANS L’ART, et L’ART DANS LA NATURE, depuis que nous prenons conscience des limites de la Terre. Plusieurs mouvements et évènements artistiques en font foi, à commencer par le Land Art, l’Éco Art et l’Art environnemental, pour ne nommer que ceux-là. Les filiations de ma pratique avec ces mouvements artistiques enrichissent ma réflexion sur les particularités de ce thème de création.

Les journaux, les revues d’information de même que les bulletins de nouvelles télévisées sont un apport important pour nourrir mon propos artistique. Mes perceptions de l’actualité environnementale ainsi qu’une résidence effectuée en Antarctique ont inspiré le travail de création pour la fin de cette maîtrise. Ce projet, RAFRAÎCHIR L’IDÉE DU MONDE, se compose de la production de trois interventions; deux œuvres sculpturales et une autre technologique (Web cam), présentées en galerie et dans l’espace public.

Mots clés : actualité écologie assemblage nature société communication